Tag Archives: #spanishrevolution

Démocratie Réelle, un mode d’action d’occupation de l’espace public

Je triche et j’ai le plaisir d’inviter ici Antonin Moulart, qui à l’amabilité de publier ses articles sous licence libre CC-BY 3.0.

Démocratie Réelle, un mode d’action d’occupation de l’espace public

Antonin Moulart, le 22 mai 2011

En AG, le 21 mai au soir vers 21h30

Les citoyens s’émancipent des partis politiques et des syndicats qui ont échoué. La confiance dans ces institutions ultra-organisées, ultra-hiérarchisées et ultra-soumises à la domination économique sur la politique est au plus bas. C’est pourquoi, dans de nombreux pays, les citoyens demandent une constituante.

Beaucoup d’observateurs ne comprennent pas le mode d’action qui est utilisé. Certains qui soutiennent le mouvement se disent souvent déçu de ne pas voir une marée de monde recouvrir la bastilles, d’autres qui tentent de faire échouer le processus démocratique en prétexte que c’est une révolution qui n’est pas clair et qu’il ne peut que y avoir des débordements. Chères amies, chers amis, vous n’avez pas compris.

L’idée n’est pas de faire une manifestation avec beaucoup de monde pendant deux heures et repartir chez soit tranquillement comme le font régulièrement les syndicats de la société du spectacle. Pour ce nouveau mouvement il s’agit d’occuper l’espace public et de provoquer le débat, inviter les gens à descendre la rue pour échanger et construire quelque chose de commun. L’espace public est à nous tous et ce ne sont pas les demandes d’autorisations à la préfecture qui nous arrêteront. Cela se fait progressivement car il ne s’agit pas d’un engagement anodin. Il est nécessaire d’avoir une forte détermination et de souhaiter participer à faire changer les choses. Mais une fois que la détermination est là, rien ne peux arrêter une ferveur révolutionnaire qui se propage.

L’acampada comme l’ appel les Espagnols est un aménagement de l’espace urbain pour favoriser l’échange et le débat démocratique. Il s’agit de nous émanciper des structures syndicales, dont l’action est inefficace, et des partis politiques qui ne cherchent qu’à prendre le pouvoir, même sans idée. En Espagne, il n’est pas rare de voir des bibliothèques aménagés pour l’occasion, des cercles de discussions qui abordent les problèmes des vrais gens et tout un tas d’animation dans un cadre de convivialité, de réflexion et de festivité.

Ces trois premiers jours, malgré que les citoyens qui se sentent concernés par la politique française se soient réappropriés médiatiquement ce mouvement, la réalité sur le terrain a été différente. Ce sont les espagnols qui ont exporté la flamme révolutionnaire et qui l’ont entretenu en nous montrant comment faire pour s’émanciper intelligemment. Désormais, le mouvement est en train de se métisser fortement en France, même si globalement il est déjà Européiste et mondialiste car les acampada fleurissent partout progressivement. Il faut un mouvement du bas vers le haut, du local au global. La coordination global informelle existe déjà par le partage d’information permanent. Serait-on en train d’assister à la première révolution informationaliste ?

Billet paru dans Antonin Moulart - Blog d’un citoyen engagé.

 

#Frenchrevolution: L’appel des indignés parisiens pour une #Démocratieréelle

En écho au mouvement des indignés espagnols qui occupent la Puerta del Sol à Madrid depuis le 15 mai et qui se propage partout en Espagne, des soutiens fleurissent un peu partout en Europe et dans le monde.

A Paris, un premier rassemblement jeudi 19 mai au soir devant l’ambassade d’Espagne à rassemblé une centaine de personnes. Un évènement facebook à annoncé un rassemblement à Paris le vendredi 20 place de la Bastille rassemblant 250 étudiants, travailleurs espagnols et sympathisants français.

Le rassemblement à été reconduit samedi 21 et un campement à été établi sur les marches de l’Opéra Bastille dans la nuit de samedi à dimanche.

Dimanche 22 le rassemblement s’est poursuivi place de la Bastille.

 

Pendant ces 3 jours se sont constitués en assemblée citoyenne différentes commissions de travail et différents textes ont étés rédigés et votés à l’unanimité.

Voici l’appel des indignés parisiens :

Démocratie réelle, maintenant !
Depuis le début de la crise financière en 2008, nos gouvernants ont décidé de mettre à genoux les peuples au lieu de faire payer les banques. Les démocraties européennes ont été séquestrées par les marchés financiers internationaux. Nous sommes pris à la gorge par les plans d’austérité qui se multiplient partout en Europe. Le chômage a explosé et plonge dans la précarité et la misère des millions de personnes. La crise touche tout le monde. En France, alors que les profits du CAC 40 ont doublé, le chômage des jeunes atteint 25 %. En Espagne, c’est 40 % des moins de 35 ans qui sont sans emploi.
Face à cela, le peuple espagnol s’est soulevé. Depuis le 15 Mai, ce sont des dizaines de milliers d’espagnols qui occupent les places jour et nuit. Le mouvement Democracia Real Ya ! (Une démocratie réelle maintenant !) s’organise autour de deux axes de revendications : régénération démocratique du système politique et défense d’une politique sociale. Il s’agit d’une véritable mobilisation citoyenne totalement indépendante et autogérée.
Suite aux rassemblement de solidarité organisés par les Espagnols résidant en France, nous citoyens nous reconnaissons dans les aspirations du peuple Espagnol. Nous appelons chacun à devenir acteur de cette dynamique de changement. La révolte des pays arabes a traversé la Méditerranée. Le réveil du peuple espagnol envoie un message clair à tous les européens, à nous de saisir cette opportunité.
Face à cette oligarchie politique qui détient tous les pouvoirs, revendiquons la convocation d’une Assemblée Constituante pour rappeler à nos gouvernants que le seul souverain, c’est le peuple !Face à la poignée d’ultra riches qui parasitent notre société, exigeons une nouvelle répartition des richesses !
Nous appelons donc partout en France à l’organisation de rassemblements et d’occupations pacifiques des places publiques. C’est en nous réappropriant l’espace public que nous déciderons ensemble des revendications et des moyens d’action (culturels, artistiques, politiques et citoyens).

La seule limite à l’exploitation, c’est la résistance à l’exploitation !
Voté à l’unanimité par l’Assemblée Générale de Paris,Place de la Bastille,Dimanche 22 Mai 2010

http://reelledemocratie.com/

Sur place l’exercice démocratique est exemplaire. En effet, les délibérations se font à l’espagnole avec un “esprit français” : des tours de paroles, beaucoup de discussion, un minimum de votes, l’objectif étant d’obtenir le consensus et non l’avis du plus grand nombre.

Il a été ainsi décidé dimanche soir d’organiser un rendez-vous quotidien à 19h place de la Bastille et une manifestation au même endroit dimanche 29 mai à 14h. L’objectif et de mobiliser suffisamment de personnes pour occuper la place de la Bastille et créer ainsi une zone d’autonomie temporaire pour définir un projet politique populaire.

Indignés de tous poils, si vous souhaitez expérimenter un moment de démocratie réelle caliente, rejoignez l’acampada Parisienne ou la plus proche de chez vous.

La page d’acampada paris: http://www.acampadaparis.com/

La page du mouvement français: http://reelledemocratie.com/

La page facebook du mouvement français: http://www.facebook.com/reelle.democratie.maintenant

La carte des rassemblements dans le monde: http://www.thetechnoant.info/campmap/

Quote le blog d’Antonin Moulart:

Pour rester au courant du mouvement, branchez vous sur twitter :

Photo par Desazkundea - CC BY-NC 2.0